Match du 16 février 2020 / USC vs PESSAC

Mis à jour : 24 nov. 2020


Castillon s'impose sur tous les fronts, c'est la formation que l'on récompense !!! Sur le pré d'abord, en ouverture d'un week-end qui va s'avérer riche en émotions, les Cadets et Juniors, samedi, assurent le coup en l'emportant face au Stade Blayais (36 à 29 pour les premiers et 38 à 21 pour les grands). Les deux groupes soigneusement "coucounés" par leurs éducateurs s'accrochent à leur première place à l'image de leurs aînés. L'implication de plusieurs "équipiers Seniors" y est sans doute pour quelque chose et valorise l'esprit de la "Maison bleue".

Le week-end est bien lancé : le dimanche enchaîne en matinée avec la journée des Partenaires qui sera à la hauteur de l’événement, ce moment de convivialité étant désormais devenu incontournable. Personne ne sera oublié dans ce grand moment de partage, les fidèles supporters se pressent sous le chapiteau pour se régaler d'un menu spécialement concocté par la brigade de choc des cuistots, toujours au top. Sur et autour du pré , ça va se jouer à guichets fermés ; la foule des grands jours, un temps et une atmosphère fleurant bon le printemps sont autant de signes qui ne trompent pas!! 13h45 : Place au terrain, les réservistes ouvrent le bal et n'ont besoin que de cinq petites minutes pour inaugurer le score. Pessac reste fidèle à sa marque de fabrique… le jeu. La défense locale tient bon sans pour autant dissuader de vaillants adversaires. La pause intervient avec un score de 15 à 0 pour les locaux. Le deuxième acte voit les "Bleus" confirmer leur maîtrise avec un score final de 36 à 0 face à de valeureux Pessacais. 15h30 : Vingt ans après, ils en rêvaient et……. Ils l' ont fait !!!! Tout est calé ! Les montres sont à l'heure, l'entrée des joueurs avec la haie d'honneur des jeunots , ça vous secoue un peu les tripes ! Belle image ! Et d'entrée, pour l'émotion, ça attaque « gavé fort »! Castillon a su mener sa barque tout au long d'une saison marathon, mais là c'est tout autre chose, c'est le " Match ". Castillon sait recevoir et laisse Pessac ouvrir la marque sur pénalité, par son buteur Risbec au quart d'heure de jeu. Les Castillonnais, face au vent réagissent néanmoins sur le premier ballon porté et ça fait quine ! 5 à 3 à la 24ème. Paul Désir dans une position difficile et vent de face, échouant dans la transformation de l'essai.

Pessac se régale dans un jeu en désordre et ça, nos Castillonnais ont tôt fait de remettre l'église au centre du village. Le banc castillonnais recadre les troupes et le résultat est immédiat. La tête d'abord et les jambes en suivant. Ça craque en face et B. Roine conclut en bonne position ; le score passe à 12 à 3 avec la transformation (36ème). Trois minutes plus tard D. Audebert remet le couvert et P.Désir tel un métronome bonifie l'affaire. 19 à 3 à la pause. Le matelas, pas encore suffisant certes, commence à lever les doutes d'un final à suspense.

Castillon termine la rencontre en maîtrisant maintenant les débats, rajoutant 3 essais aux 50ème, 59ème, 64ème par leurs lignes arrières confortés par le pied de B. Duluc. Pessac se voit récompensé en réduisant la marque avec deux essais transformés traduisant un esprit sportif remarquable et longuement applaudi par le public local. Le résultat vient confirmer le parcours des Castillonnais et la hiérarchie de la poule. L'espoir secrètement entretenu d'accéder au niveau fédéral devient en ce jour réalité. L'USC, vingt ans après, accède en Fédérale 3 . Beaucoup d'images se bousculent dans nos têtes, une belle histoire qui nous lie les uns aux autres, les retours de bus, le camping sauvage sur des aires d'autoroutes, encore une nouvelle page dans l'histoire de ce club. De ces images si nous devions en garder une, cet émouvant chant de victoire partagé,à la fin de la rencontre. 24heures après, cette image tape encore dans la tête et me secoue le palpitant. Cette émotion inter générationnelle ne se monnaye pas car elle n'a pas de prix , elle reste pour chacun de nous la reconnaissance du cœur pour notre chère USC.

Si l'objectif numéro1 est atteint , il va falloir finir le job. Retour aux affaires courantes avec le déplacement à Royan la semaine prochaine et la réception à suivre de La Couronne à Mirambeau.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout